Le tour du Tour

Par Pascal Garneau

Lundi le 27 juin 2022,

 

Le Travelers en quelques minutes

Il ne restait qu'un trou à faire, un birdie au 17e venait de le propulser à un coup d'avance sur Xander Schauffele, un 18e trou assez simple, sans eau ni de hors-limite, disons que le grand Sahith devait renifler sa première victoire sur le circuit du PGA Tour.

 

Malheureusement, une position malchanceuse dans une trappe d'allée, un coup qui n'arrive pas à sortir suivi d'un coup roulé qui refuse d'entrer et Xander qui y va d'un birdie. En moins de 20 minutes, c'était cruellement déjà partie remise pour le jeune homme de 24 ans.

 

Au-delà de la perte de près de $800,000 en billets verts, un peu plus de 250 points à la coupe Fedex, c'est surtout l'immensité du fardeau de la première victoire qui devra attendre.

 

Une sécurité sur le circuit pendant 3 ans, un accès à tous les Majeurs incluant le Masters, son billet d'entrée pour le TOC à Hawaii en janvier prochain, des bonis des commanditaires et j'en passe. Disons qu'on peut facilement chiffrer ce couteux double bogey à près de 5M$, ça fait cher du coup.

 

Heureusement, le grand gaillard de 1m90 aura la chance de se reprendre. Il a prouvé qu'il est en mesure de faire beaucoup de birdies, autant lors du dernier tournoi qu'au Waste Management il y a quelques mois. Ce ne sera que partie remise.

Sahith Theegala - recrue du circuit du PGA TOUR avec statut limité

 

Kokrak frappe son coup et décide que c'est terminé!

On sait que le LIV Tour joue dans la tête de plusieurs joueurs, mais disons que ce qu'on a vu de Jason Kokrak en fin de semaine est du jamais vu ou presque. 

Pour vous donner une petite idée, à moins d'une blessure ou d'une situation urgente, même si vous jouez votre pire partie de la saison (parlez-en à Harry Higgs dimanche) vous vous devez de remettre votre carte de pointage à la fin du parcours. Kokrak en a décidé autrement.

Pourtant rien ne laissait présager sa disqualification au lendemain de sa première ronde de 67.

Mais le vent à vite tourné vendredi au TPC River Highlands de Cromwell, CT. Un double bogey, 5 putts et finalement un coup qui s'est ramassé de l'autre côté de la route au 9e auront eu raison du géant de 37 ans.

Malgré qu'il ne lui restait que 43 verges pour atteindre le vert, son wedge en a décidé autrement en catapultant la balle à plus de 30 verges de l'objectif.

C'est donc du même coup que Kokrak a possiblement réalisé que s'en était assez pour en fin de semaine et a tout simplement quitter..

Aucune remise de carte, pas de blessure ni d'explications, simplement parti. Comme certains de nos chums qui réalisent que les risques de jouer en haut de 100 sont trop grands après 9 trous.

Tout laisse présager que Kokrak se dirige vers le LIV Tour car une décision pareil vient avec des sanctions et pour en faire fi, on présume qu'il a l'intention de rejoindre la bande à Norman.

''Bonsoir, elle et il est parti!''

Le LIV Tour à Portland, Oregon - Persona non grata

C'est ce jeudi que débutera la 2e des 8 étapes du LIV Tour et ce pour la première fois en sol américain avec une visite du Nord-Ouest aux abords de la magnifique ville de Portland, Oregon.

Et disons que ça ne fait pas plaisir à tous.

Plusieurs membres du prestigieux Pumpkin Ridge Golf Club de North Plains ont montré leur désaccord à recevoir la ligue saoudienne. En date de ce matin, 12 d'entre eux avaient remis la clef de leurs casiers et ramassé leur 2e paire de souliers confiée au shoe-shiner de la place.

Disons que le nouveau circuit divise, bien qu'il multiplie les chèques. Pour vous donner une meilleure idée des dessous, l'allégeance à Donald Trump (comme plus de la moitié des événements se joueront sur ses propriétés) agencé à la provenance des fonds du circuit amène la grogne er scinde bien plus que les meilleurs golfeurs de la planète (Saudi Arabia's sovereign wealth fund - https://en.wikipedia.org/wiki/Public_Investment_Fund) 

Le PGA Tour aura besoin de retourner à la table à dessins et revoir sa stratégie comme plusieurs golfeurs semblent irrité de bien des détails, y compris la charge de l'horaire et la répartition des fonds (dont plusieurs centaines de millions dorment en fiducie)

Pour le commun des mortels, la vie sur le circuit semble le rêve, par contre, pour suivre les activités depuis plus d'une décennie, c'est facile de comprendre le mécontentement des joueurs. Un nombre de places limité sur le circuit (environ les 150 premiers) oblige les joueurs à charger leur calendrier jusqu'à 35 compétitions par année civique. On a beau voir le beau côté du jeudi au dimanche assis sur notre sofa, mais c'est le dimanche soir que les golfeurs se dirigent à la nouvelle destination. Vol commerciaux pour plusieurs, ''check-in'', ronde de pratique, Pro-AM, entraînements, traitements et entrevues sont en rendez-vous du lundi au mercredi et s'en suivent les rondes de compétitions. Advenant la coupure, c'est une fin de semaine de congé qui les attendra et un compte en banque déficitaire tenant compte des frais encourus (vols, hébergements, entraîneur, caddy, etc.) sans compter si vous avez fait voyager la petite famille. Pire encore pour certains, faire la coupure et terminé la fin de semaine avec 2 mauvaises rondes leur donneront un chèque autour de $20,000, un confiance mitigée pour le tournoi à venir en plus d'un corps qui aurait sûrement pris ce repos.

La suite des choses nous en dira davantage. Selon les dernières nouvelles, Matthew Wolff serait le prochain à passer GO et réclamer 200 et on s'attend qu'une bonne dizaine de noms connus fassent de même d'ici la fin de l'été.

Pumpkin Ridge Golf Club - Hôte du 2e tournoi du LIV Golf 

 

Direction Silvis, Illinois

Ce sera la dernière occasion de mériter son laisser-passer pour le 150th Open qui se jouera au Old Course de St.Andrews à la mi-Juillet, alors que le circuit s'arrête au TPC Deere Run pour la fameuse John Deere Classic. Au-delà des tertres de départs faits de petits tracteurs verts et d'un pointage final qui devrait osciller autour de -25, vous pouvez sortir votre jeu de YUM et brasser les dés à ce qui à trait à votre sélection de Fantasy à venir. Plusieurs joueurs rayent cet événement de leur agenda en de dirigeant au Scottish Open ce qui laisse la place à plusieurs joueurs un peu moins connus, quoi que tout autant talentueux. Parmi le contingent de joueur, Andrew Ruthkoski, fraîchement auteur d'un pointage de 55 à son club local. Au-delà de sa performance magistrale, son pointage de 30 sur le 9 de retour, exécuté en moins d'une heure à la course et à la pénombre sont disons plutôt remarquables. Pour en savoir plus sur l'exploit - https://golf.com/news/pga-tour-hopeful-shoots-55-breaks-world-record/

25-30=55 incluant 4 aigles sur le premier 9. Même en formule Vegas ce serait dur à imaginer

 

Bonne semaine de 4 jours et en espérant que la météo sera de la partie pour vos parties de golf à venir. Pour Golfdudez, ce sera direction Jay Peak, Vermont pour notre première compétition en sol américain!

Pascal Garneau - Fondateur